Histoire du Grand Hotel Minerva

Le Passé et le présent de notre hôtel historique de Florence

Découvrez notre histoire, depuis les temps reculés du Moyen-Âge, jusqu'à l'ouverture du Gran Locanda della Minerva, en 1869. Découvrez l'architecte Carlo Scarpa et l'artiste Emilio Greco, dont l'héritage est toujours présent dans le, à la fois récent et historique Gran Hotel Minerva

1869 GRAN LOCANDA DELLA MINERVA

A FLORENCE GRAN LOCANDA DELLA MINERVA
PIAZZA SANTA MARIA NOVELLA NO. 15-16

Près de la Gare Centrale de Via Ferrata.

Voici le gros titre du journal La Nazione du 5 octobre 1869, annonçant l'ouverture de ce qui allait devenir, après sa rénovation de 1958, le Grand Hotel Minerva. Ce fut le premier document officiel, avec les textes de la Ville de Florence, à marquer la date d'ouverture de l'hôtel. Alfredo Ciappei était le propriétaire et le directeur.

Mais la fondation de l'hôtel et son histoire ont des origines bien plus lointaines.

Au Moyen-Âge, là où se trouve actuellement l'hôtel Minerva, il y avait un bâtiment appartenant à la Compagnie de l'Archange Gabriel, l'une des nombreuses confréries de Florence liées au Couvent Santa Maria Novella. En 1472, le bâtiment fut cédé à l'Hôpital Scala et devint une importante institution caritative de la ville.

L'institution, composée de plusieurs édifices, a été transformé en hôtel, au 19ème siècle. L'un de ses premiers hôtes et, sans doute, l'un des plus célèbres a été le poète américain, Longfellow (1807-1872) qui y a logé alors qu'il travaillait sur la traduction de "La Divine Comédie".

Une forte augmentation de l'activité de l'hôtel résultant de la régulation de ses activités qui s'est produite autour de 1848, lorsque la deuxème station de chemin de fer Florentine, portant le nom de Maria Antonia, a été inaugurée, reliant ainsi la ville à Pistoia et Lucca.

La Piazza était l'une des nombreuses attractions pour beaucoup de touristes et on l'appelait “La Mecque des étrangers”. Une plaque commémorative placée sur le côté, à l'entrée de notre hôtel, nous le rappelle.

A la fin des années cinquante, nous avons réalisé, suite au développement du tourisme, que l'hôtel avait besoin d'une profonde restructuration, et tout en conservant la façade intacte, en harmonie avec le reste de la place, nous avons utilisé de façon rationnelle l'espace disponible et l'avons remis au goût du jour.

Le travail a été mené à bien par l'architecte, Edoardo Detti, un grand expert en urbanisme. L'aide apportée par son ami et collègue, Carlo Scarpa, dont le style imprègne l'édifice, a été d'une importance manifeste. A cette époque, beaucoup de magazines d'architecture ont parlé de ce travail réalisé par les deux maîtres italiens, en le définissant comme un exemple du style moderniste de notre pays.

Une fois le travail achevé, l'Hôtel est devenu l'un des repères touristiques de la ville..

Après avoir été abandonné, au milieu des années 90, en partie à cause du fait que ce qu'il offrait était "désuet" et n'était plus adapté aux standards de l'époque, il fut racheté en 1995, par une famille florentine et fut entièrement rénové et sa décoration intérieure complètement refaite.

AUjourd'hui, 21 ans plus tard, il avait besoin d'être redécoré et d'être entièrement remis à neuf de façon à ce que les systèmes de l'édifice soient adaptés aux codes actuels. L'architecte Piera Tempesti Benelli, connu pour avoir remis en état plusieurs demeures et hôtels historiques, en Toscane, a accepté de prendre le projet.

1958 UNE RESTAURATION ENTRÉE DANS l'HISTOIRE

Carlo Scarpa et Edoardo Detti

Le Grand Hotel Minerva peut être considéré comme le plus ancien hôtel de Florence, au sens moderne du terme, puisqu'il a évolué au 18ème siècle et qu'il s'est adapté à sa fonction en rejoignant des logements contigus de tous niveaux. Le complexe tout entier tombait en ruine, en raison d'une utilisation continue et d'une détérioration de ses installations, alors qu'en contrepartie, il était peu rentable. En conséquence, il a fallu le restaurer, en 1958, afin de rénover une structure en contact avec un tissu urbain tel que l'Église Santa Maria Novella. Avec la collaboration du maître, son ami, Carlo Scarpa, l'architecte et urbaniste florentin, Edoardo Detti, mit en oeuvre son plan de façon rigoureuse. L'immense volume qu'occupait le côté gauche, le plus long de la Piazza pentagonale, et les ensembles de cloitres internes qui se trouvaient à gauche de Santa Maria Novella ont été restaurés sur la largeur et réduits de presque la moitié sur la longueur.

Telle était la situation d'un grand hôtel qui représentait un problème technique important et complexe, au vu de ce qui existait déjà, un enchevêtrement de structures incomplètes et non reliées les unes aux autres mais fortement stratifiées. Il a fallu utiliser une technique de démolition en tenant compte des demandes inévitables des objectifs commerciaux. Enfin, pour les crières de restauration de la façade, il a fallu tenir compte, du monumental tissu urbain de Santa Maria Novella. Toutes ces modifications ne devaient en rien affaiblir ou diminuer le rendement fonctionnel de l'hôtel, et la rigueur philosophique ne devait pas réduire l'espace commercial utile de l'édifice. Conserver l'ancienne façade n'a pas été un obstacle pour la splendeur du résultat final de ce bâtiment rénové pour lequel des solutions internes ont été trouvées. L'opération a consisté à démolir de façon intelligente, couche après couche, noeud après noeud, à force d'une patience persévérante, toutes les parties et fausses structures accumulées, construites tout au long des cinq siècles de changements. Pour Detti, le soin apporté à ces techniques avait un but précis: découvrir et établir la carte des structures de la parcelle d'origine et des constructions médiévales.

Aucun plan du bâtiment ne présentait de patrons symétriques, même pas entre étages. Cette étrangeté a donné lieu à de rares occasions, à des faits nouveaux, résultant des solutions architecturales appropriées. L'Hôtel Minerva a été réorganisé en modifiant et en restaurant une grande partie de l'édifice qui donnait sur la Piazza — une zone d'environ 9 500 m2. — et 120 chambres ont été achevées avec pour toutes, leur propre salle de bain. L'hôtel avait deux salles à manger et une salle de conférence avec un sol en terre cuite comportant des incrustations blanches et une cheminée conçue par Scarpa. Les sols étaient en marbre et en terre cuite et les chambres étaient moitié parquet moitié moquette. Dans les salons se trouvaient des meubles de la collection Miller et des chaises de Hans Wegner. Mis à part quelques pièces d'Alvar Aalto, pour l'éclairage, on a utilisé des pièces en verre de Murano, de Venini et Vianello. Pour toutes les chambres, des dessins originaux, des gravvures, des monotypes et lithographies de Cavalli, Le Greco, Margheri, Pozza, Squitieri, Tirinnanzi, et Zamboni ont été choiss.

Par E. Luporini, tiré de la revue Zodiac, n°7

1962 EMILIO GRECO POUR LE GRAND HOTEL MINERVA

EMILIO GRECO ET LA SÉRIE "GRANDE BAIGNEUSE"

Emilio Greco (Catania 1913 – 1995)

Comme notre hôtel porte le nom d’une déesse, Minerva, il est normal qu’une des œuvres d’art les plus importantes exposées dans notre hôtel ait pour modèle une femme. La "Grande Baigneuse VI" a été réalisée par Emilio Greco.

Greco, était un artiste Sicilien intimement lié à l’histoire du Grand Hôtel Minerva car il a, notamment, pris part aux projets de transformation de Dutti et Scarpa. De nombreuses lithographies peuvent être admirées dans notre hôtel, et surtout une statue en bronze faisant partie de la série Grande Baigneuse.

La Grande Baigneuse I a remporté une récompense à la 56ème Biennale de Venise. C’est également la première d’une série de 12 statues représentant 12 femmes dans différentes poses à placer autour d’un petit lac ou d’une piscine. Anna Padovan, celle qui a été prise comme modèle pour six des Grandes Baigneuses, est devenue, par la suite, sa deuxième épouse.

La Grande Baigneuse I se trouve à la Galerie Tate, à Londres; La Grande baigneuse II se trouve au Museo all’aperto Bilotti, à Cosenza; La Grande Baigneuse III se trouve au Museo del Novecento dans le même quartier que nous, celui de la Piazza di Santa Maria Novella.

Notre Grande Baigneuse est la numéro six. Elle a était la dernière grande à avoir été faite par l’artiste en 1962, elle mesure

207 x 67 x 42 cm.

Personne ne sait ce qu’il est advenu de la numéro 4 et 5.

Greco a beaucoup gagné en popularité grâce à la statue Pinocchio et la Fée (1956) qui se trouve à Collodi. C’est lui, aussi, l’artiste qui a réalisé le monument au Pape Jean XXIII situé à St. Pierre et les magnifiques portes de la Cathédrale d’Orvieto (1970). En 1974, un espace permanent portant le nom de "Greco Garden" a été inauguré au musée en plein air d’Hakone. Le Musée de l’Ermitage à St Pétersbourg et le Musée Pouchkine de Moscou ont des salles permanentes destinées à ses sculptures et autres œuvres. Un musée retraçant son travail se trouve à Catane. Il dispose de nombreuses lithographies et estampes. Aujourd’hui, Emilio Greco est considéré comme l’un des meilleurs sculpteurs du 20ème siècle.

Meilleur Tarif GARANTI
22 août Arrivée
23 août Départ
promocode
Ma Réservation
Réservez dès Maintenant
T.+39 055 27230 F. +39 055 268281

Faites votre réservation sur notre site Web et nous vous garantissons:

  • Mini-bar gratuit
  • Le prix le plus bas
  • La meilleure politique d'annulation

Vous avez trouvé votre chambre sur un autre site et moins cher?
Contactez-nous au +3905527230 ou par mail à booking@grandhotelminerva.com.
Nous nous alignerons au prix, termes et conditions et ajouterons, en prime, le mini-bar gratuit.

Réserver maintenant